Communiqué de presse

Mise en place d’un système d’information national des services vétérinaires et phytosanitaires : Vers une digitalisation des services publiques et une meilleure connexion entre systèmes nationaux et internationaux

18 juillet 2022

  • C’est aujourd’hui qu’est annoncé la mise en place au sein du Centre National d’Informatique (CNI) d’un nouveau système d’information national des services vétérinaires et phytosanitaires dans le cadre de la mise en œuvre par la FAO du projet « Appui aux Services de Contrôle Officiel » qui promeut un Programme d’appui à la compétitive des exportations, financé par l’Union Européenne. Il est aussi question, à travers ce projet, de "soutenir la croissance économique et l'emploi de qualité à travers une intégration accrue de l'économie tunisienne dans l'espace économique européen et mondial", comme l’a souligné M. Philippe Ankers, Coordinateur de la FAO pour l’Afrique du Nord et Représentant de la Tunisie.

 

Photo : © United Nations

M. Elyes Hamza, ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a affirmé que « le projet ASCO se situe dans le contexte des réformes entreprises par le ministère en vue d’améliorer la résilience du secteur agricole face aux risques sanitaires et phytosanitaires et dans l’objectif de renforcer les capacités de nos services officiels de contrôle…La mise en place d’un système d’information vétérinaire et phytosanitaire s’inscrit dans la stratégie gouvernementale de facilitation des échanges commerciaux. La mise en place de ce système constitue une étape clé pour le renforcement de l’efficacité, de la transparence et de l’amélioration des services pour tous les opérateurs professionnels. Il fournira des informations précises, accessibles sur la santé, des animaux, des végétaux, les normes, la règlementation...

Au-delà de l’objectif d’information escompté, M. P. Ankers, Représentant de la FAO en Tunisie a précisé l’ambition de « mobiliser les partenaires nationaux et acteurs pour les sensibiliser et les informer sur la mise en place de ce système nationale, capable de gérer les données produites tout au long de la chaine des contrôles officiels. Ce système va permettre également de passer du papier à la digitalisation des procédures et des échanges de données. À terme, grâce à cet outil, nous évoluerons vers un système de guichet unique ».  

Les partenaires nationaux concernés par ce nouveau système sont les directions centrales, les Commissariats régionaux au développement agricole (CRDA), le centre national de l’informatique (CNI) et les postes frontaliers. La préparation de cette mise en place a démarré en 2020, suite à un protocole d’accord avec l’institut « Zooprofilattico Sperimentale dell'Abruzzo e del Molise "G. Caporale» » (l’IZSA&M) de TERAMO qui a permis de concevoir le cahier des charges de ce nouveau système d’information national pour les services vétérinaires et phytosanitaires. Cette première phase a permis de documenter les données produites et les procédures tout au long de la chaine des contrôles officiels. Ce système se chargera de collecter, gérer et analyser systématiquement les données afin de générer des informations appropriées et des certificats pour les différentes parties prenantes tout au long de la chaîne de contrôle des produits animaux et végétaux en Tunisie.

En plus de cette évolution qualitative des services de contrôle publique nationaux vers la digitalisation, ce nouveau système d’information contribuera à moyen et long terme à un meilleur développement de ces secteurs à forte valeur ajoutée mais surtout à une amélioration de la compétitivité des produits animaliers et végétaux.

Mise en place d’un système d’information national des services vétérinaires et phytosanitaires : Vers une digitalisation des services publiques et une meilleure connexion entre systèmes nationaux et internationaux

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative

FAO
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

Objectifs poursuivis à travers cette initiative